" Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse "

Faire tomber les arbres que nous sommes, faire grand tapage de ce dégénéré d'Homme, est bien le dessein de ce monde, ce théâtre fat et immonde, qui nous incombe ! Exalter le but de notre conception, génétique manipulation ; ces "Á-DAM", dont la traduction sumérienne en dévoile le sens obscène : nous sommes des "animaux", des "bêtes" des "troupeaux" ! Forçats destinés au régal de ce que nous sommes : des prédateurs. A l'instar de ce monde les réels gouverneurs, et de cette matrice les concepteurs.

Mais en ce jardin d'Edin, dans ce chaos assourdissant que n'entendent plus les aveugles, tout en finesse et en silence, poussent haut et fort bien d'autres essences. Dont les racines embrassent la Terre, et les cimes la Lumière. Et sur le fleuve tumultueux, de ce monde en entre-deux, nous ne naviguons pas dans la même direction, nous n'avons pas la même destination. Pourtant. Nous participons tous de l'éternel mouvement de Vie, portant l'infini des possibles.

Nous voyons bien ceux-là, qui ayant compris le fonctionnement de la matrice, en retirent maints bénéfices. Et ils sont grandement aidés, en alliés conscients ou inconscients de l'Ombre masquée. Il en est tout autant de nos frères "éveillés", qui ayant découvert leur propre vérité, s'entendent pour nous dire qu'elle est l'unique sentier. Et nous pauvres errants suivant nos vertes allées, alors qu'ils iront aux Cieux nous resterons en 3D ! Fi que tout cela ! Sortons donc du Jeu !

Nous tendons tous vers la Lumière ! Mais vivons-nous de la même lumière ? Celle des néons des projecteurs, qui nos jolis masques mettent en valeur ? Ou bien L’Éclatante la Brûlante, l’Étreinte Ardente, dans l'ombre de laquelle nous sommes si bien éclairés ? Que pouvons-nous d'autre en ce monde faire, qui nous rapprocherait de notre Lumière ? Peut-être simplement Regarder, pour se Réinventer ! Et témoigner. Et partager. Et par l'Esprit de Vie se laisser insuffler...

  • Êtes-vous Prêts ?

    Êtes-vous Prêts ?

    Alors on pourrait à l’infini déblatérer, à tort à travers ; évaluer au poil ; analyser les causes ; isoler les responsabilités ; apprécier les conséquences en troufignolisant l’argument, d’ici, de là ; constituer des modèles ; en appeler à la science, ah la science ! ; expliquer, expliquer, et tourner en bourrique, toujours, car le chaos est inaccessible à la raison. Ou alors, peut-être, adopter la posture de l’autruche : se rassurer, feindre

    Lire la suite
  • La Nuit Noire du Monde

    La Nuit Noire du Monde

    L'étoile de Mammon flotte sur les bannières des nations asservies à sa cause, dans leur plus grande multitude. Il accomplit l'œuvre de destruction, nécessaire au retournement de la conscience planétaire. Et l'humanité toute entière est enchainée dans le tourbillon infernal, l'injustice et l'iniquité. Les pleurs des mères se déversent en torrents, dans l'abîme profond exhalant le lointain écho des cris des fils, qui ont chuté.

    Lire la suite
  • Le premier Matin du Monde

    Le premier Matin du Monde

    Sous la couverture de l'habitude, d'un vieux quotidien-servitude, chaque Matin s'invente pourtant, infiniment neuf et surprenant. Oui quelque chose se passe, là sous la surface, de cette forme que le moi déserte, laissant toute grande une porte ouverte. Qu'y a-t-il de plus neuf qu'un Matin ? Et de plus vieux qu'un Chagrin ? Lorsque les yeux se dessillent, sous les paupières graciles, laissant entrevoir un nouveau Jour,

    Lire la suite
  • Survivre pour quoi ? pour qui ?

    Survivre pour quoi ? pour qui ?

    Un flot de catastrophisme inonde le réseau, charriant chaque jour sa couche grasse d'alertes et de peines. Les indicateurs sont saturés de dangers. Les événements de septembre sont marqués au fer rouge. Retenez cette date : le 23 ! Un plus grand avertissement, pour un plus grand effroi ! La conjonction astrale est propice. Tout y passe. La prochaine guerre nucléaire ; la chute des marchés, combinée par les

    Lire la suite
  • Babylone

    Babylone

    Et je vis... un espace de feu, dominé par les couleurs jaune et or du couchant, et qui ne dort jamais. D'immenses tours sombres défiant le ciel de leur érection continue et obscène. Agglutinées les unes sur les autres, aucune lumière ne traverse l’espace serré de l’ombre qu’elles projettent au bas. Boursouflure purulente et vaniteuse, qui s’étend à perte de vue, protégée par une ceinture

    Lire la suite
  • L'humain, ce fétu de paille...

    L'humain, ce fétu de paille...

    Nous ne sommes rien sur cette terre que des fétus de paille, que le premier vent fort vient balayer. Les médias nous assomment de cette réalité, tous les jours, et l'homme continue de se prendre pour le roi du monde. Mais il n'est le roi que de ses illusions et il creuse sa tombe, pavée de désastres et d'abominations. Tout lui sert à se rassurer

    Lire la suite
  • Qui sait ce que Dévoile parfois un Matin ?

    Qui sait ce que Dévoile parfois un Matin ?

    Quelque chose se lève un Matin. Comme une fulgurance. Qui contamine tout. Gangrène l'espace. Mais l'espace de quoi ? De qui ? Y a-t-il seulement un "qui" là où nous le pensions ? Quelque chose se lève un Matin. Qui n'est pas nous. Et qui en a la forme. Qui pose les mêmes gestes que tous les matins. Mais quelque chose pourtant est là. Subtil et infime. Et

    Lire la suite
  • Bouleversements

    Bouleversements

    Le nouvel ordre mondial n'est pas celui qu'on croit. Les forces de l'Ordre Mâle, déchaînées dans leur nature, saccagent le monde telles ces troupes mythiques de pillards. Ne laissant sur leur passage que désarroi et désolation. Tout est presque su de leurs manigances. Les constats sur l'ordre de ce monde, de longue date ont été faits par les esprits les plus brillants. Ils se sont

    Lire la suite
  • L'Amour, le Grand Malentendu

    L'Amour, le Grand Malentendu

    L’amour, tel que nous le pensons, n’existe pas. C’est un concept, dans un monde de concepts. L’humain ne pouvant se percevoir qu’à travers le mental, source des émotions et sentiments. De l’amour, nous en connaissons tous les besoins et désirs, attachements et attentes, fuites et souffrances, compromis et justifications. Nous aimons tant de choses que l’on s’approprie !

    Lire la suite
  • Les Explorateurs du Nouveau Monde

    Les Explorateurs du Nouveau Monde

    La route que suivent les explorateurs du "Nouveau Monde" est bien à contre-sens des pistes balisées proposées par ce "Monde Perdu". Et si nous n'étions là que pour explorer d'autres Voies si peu empruntées ? Pour prendre des chemins de traverse ? Oui, traverser nos murs opaques et voguer vers d'autres rivages. Découvrir des terres vierges, où tout est possible, où tout est à inventer...

    Lire la suite
  • 1