f93ff536ab 420 optimise

 

 


" Pour ceux qui n'auraient pas lu cette Chronique depuis le début, nous tenons à préciser que le choix d'images décalées et burlesques est voulu. Ce site nous ressemble. De nature enjouée, nous pensons que la Voie est dans la Joie et non l'austérité. Rire de son vécu ne signifie pas le méjuger. Et rire de soi est tout de même plus agréable et plus juste que de se prendre pour un grand Mamamouchi ! "


Lorsque nous commençâmes à nous fréquenter Loris et moi, nous mesurâmes l'impensable synergie de nos deux fréquences. Les pensées de l'un terminaient celles de l'autre, appelant des fragments de connaissance venant de bien plus loin que nous-mêmes. Des paraboles de l'évangile naissaient au milieu de nos phrases, puis d'autres encore et sans cesse, s'imprégnant d'une toute nouvelle et claire signification. Une étrange alchimie nous fécondait de son ampleur et de nos retrouvailles semblait naître un nouveau Monde. C'est dans cet état de Grâce mutuel, que nous ouvrîmes toute grande la porte de nos Êtres multidimensionnels et prîmes le chemin de notre Mandat commun. J'avais été prévenue de cette rencontre et de mon rôle sept ans auparavant. A l'été 2000, je fis ce songe que je titrai alors "Le Chemin ou la Quête " :

"Je pars d'un lieu fort ancien, tout de vieilles pierres comme un monastère. Et la longue route commence. Sur le chemin, je vis et vois tant de choses souvent douloureuses, mais j'ai beaucoup d'humour heureusement ! Je dois impérativement poursuivre ma quête, quelque chose d'important m'attend. J'arrive enfin dans un lieu à l'ambiance particulière, irréelle, où se tient un petit groupe de femmes et d'hommes en habits de cérémonie. Alors que des cloches sonnent cinq heures du soir, une femme que j'assimile à une Prêtresse me dit que l'heure est importante et qu'il faut me mettre en route, c'est urgent ! Elle me somme de ne pas oublier que l'Enfant qui va naître est de grande Lignée, et je reçois sa Lignée et son Nom  (oubliés au réveil). Elle ajoute que je suis la Sage-Femme qui doit assister cette naissance, car c'est moi qui lui donnerai son Nom. Et ma présence est indispensable."

2da5a0465d182147e6ea510bcddcbfa


Malgré la prégnance de ce "rêve", il n'avait à cette époque pas grand sens à mes yeux et je l'oubliai. Quelques mois après notre deuxième rencontre, la fulgurance de ce souvenir m'ébranla et en un éclair je sus ! Il n'y avait aucun doute possible. Mes cellules se souvenaient de ce Mandat. Et j'étais à l'heure ! Tout se déroulait selon le Plan prévu et je laissais mon âme préparer cet instant, essentiel à notre devenir. Il devait avoir lieu le jour des vingt neuf ans de Loris. Je repensais à ces 5 heures, indiquées par les cloches du rêve ; parlaient-elles de notre furtive croisée des regards en 2005, cinq ans justement après ce rêve ? Etrange coïncidence.

 

L'ACTIVATION DES CODES


C'était une fin de soirée estivale, douce et chaude du sud-est de la France. Loris était passé me voir pour que nous fêtions ensemble son anniversaire. Nous étions assis l'un en face de l'autre dans mon jardin, où se mêlaient les effluves des Buis et des Belles-de-nuit. Une brise légère faisait danser les branches des Oliviers. Les Grillons stridulaient. Les Sphinx Tête-de-mort  butinaient les fleurs d'Hibiscus. Lorsque. Soudain. Tout sembla se figer et nous basculâmes. Ensemble. Le "rêve", que je venais d'annoncer à Loris, était en fait une Porte qui déclencha chez lui le processus de réactivation des codes multidimensionnels jusque là mis en sommeil. Alors le temps s'arrêta. Le mental cessa de fonctionner. Et ce qui devait arriver arriva. Ma vision venait de se réaliser et j'assistais au réveil de l'Être multidimensionnel. Ce fut bouleversant !
  

tumblr nihgbrO8La1qa763mo1 500


Le "rêve" pénétra littéralement Loris et il entra en résonnance avec les codes qui y étaient engrammés. Une explosion se fit dans ses chakras coronal et racine. Il se sentait comme étiré dans l'espace-temps. Et la mémoire de moult vies parallèles se révéla à lui, en un instant. Alors il vacilla. Perdit la raison. Et embrassa une tout autre réalité. Ses vies, nombreuses vies, n'étaient point du passé ! Il les vivait, là, toutes à la fois, dans ce corps ! Il était là et il était ailleurs. Sur cette terre et sous d'autres cieux. Dans cette incarnation et à d'autres périodes du temps et de l'histoire. Tout se bousculait en un torrent de vécus multiples et pourtant uniques. Tout s'entremêlait en un flot de sensations et d'émotions. Il revivait des blessures, des souffrances, des illusions, des bonheurs. Il entendait des cris, des rires, des pleurs, des peurs, des voix, dont il ne pouvait dire les noms, mais qui vivaient en lui. Toute son âme soudain se souvenait ! Il était ce cavalier dans le désert et cette tisseuse de tapis, aussi. Tous ces noms, qu'il avait porté, l'emportaient maintenant ! Un Fils, un deux-fois-né, rentrait enfin chez lui !

Cet avènement se poursuivit toute la nuit pour Loris. Il se réveilla le lendemain comme aspiré dans un tout autre espace-temps. Sa Kundalini s'éveillait. Telle une onde autour de sa colonne vertébrale, il sentait cette corde sensible vibrer et chanter la divine harmonie du Tout. Son corps subissait des accélérations de fréquence, puis des ralentissements soudains. Parallèlement, une osmose s'opérait en lui. Il était la Terre, les arbres, le Ciel et les oiseaux. Il était dans tous les Hommes, ne faisant plus qu'un avec chacun d'eux. Ils étaient en lui et il existait en eux. Son mental était en stase continuelle et, dans cet espace aboli, il vivait toutes les vies, les siennes et celles des autres, qui n'étaient plus que lui-même. Il ressentait une telle compassion pour tout et pour tous, un tel amour à perte de sens, qu'il eut la sensation que son cœur se mettait à saigner et le sang à s'écouler des oreilles, des pieds, des mains, de la bouche, des yeux. "Venez vous abreuver à la fontaine !" ne cessait-il de répéter. "Prenez l’Amour que vous avez tant cherché, car Il ne m’appartient pas. Vous l’avez trouvé avec moi, vous l’avez trouvé à-travers moi. Aboutissement de votre immense effort pour atteindre la Splendeur. Dernier et Premier pas. Prenez l’Amour que vous avez tant cherché, Il nous est donné en partage ! De l’origine et jusqu’à la fin des temps, rendons grâce à Tout ce qui Est !" Ce fut tout ce que son corps put supporter. Il ressentit un malaise et prit peur, car son esprit se déconnectait, et il mit momentanément fin au processus. Si ce jour venait de signer le début de notre aventure commune, nous étions alors bien loin de nous douter de ce vers quoi nous nous acheminions...

 

LE CANAL


Lolo1


Durant les années qui suivirent, Loris vécut de nombreuses mutations de ses corps. Expérimentations extrêmes, éprouvantes, que nous développons plus longuement dans les chapitres "Au Coeur de la Douât", "A l'Ombre d'Apep" et "Horus, Lèves-toi !" De cette expérience particulière, nous ne trouvâmes nulle trace ailleurs. C'en était souvent inquiétant et je me posai alors nombre de questions. Mais aussi pénible que cela fût, ces ajustements nécessaires ne l'étaient qu'en raison du court laps de temps où ils se passèrent. Nous sûmes par la suite que cette préparation servirait, non seulement à "voyager" en pleine conscience dans divers mondes, mais aussi à être momentanément adombré (processus par lequel une fréquence d'un autre plan pénètre temporairement dans le corps d'un être incarné). Ainsi ai-je pu l'entendre parler des langues inconnues de nous, avec une toute autre voix que la sienne. Sans doute aussi lui fallait-il mettre les bouchées doubles, afin de combler au plus vite l'écart entre nous (nous avons 18 ans de différence d'âge, dont je porte la plus grande part). N'ayant rien expérimenté auparavant, toute son "éducation" humaine était à faire. Heureusement, il était "outillé" pour ! Et j'étais là.

Suite à cette préparation drastique, et au fur et à mesure des "canalisations", Loris apprit le fonctionnement et la maîtrise de son canal. Nous devons préciser que ce que nous appelons "canalisation" - sans doute à tort - nous semble ne rien à voir avec le channeling tel qu'il est pratiqué en général. Il s'agit ici d'un vécu réel, c'est à dire avec tous les corps, sauf le physique évidemment ! Qui plus est, ces incursions dans d'autres mondes, ces rencontres avec des entités diverses, n'ont jamais été du fait de notre volonté. Cela nous tombait dessus sans crier gare, dans le lit, en voiture ou au travail. Le contraire aurait été beaucoup plus simple et rassurant pour nous, car les quelques channels que nous rencontrâmes ne comprenaient pas pourquoi nous ne pouvions recevoir de message à la demande. Et nous non plus ! Et cela nous a torturé. Nous avons mis un certain temps, non seulement pour accepter ce que nous ne maîtrisions pas, mais aussi pour comprendre que ce que nous vivions n'avait rien à voir avec ce type de channeling. Non, nous n'étions pas fous ! Mais sincèrement, nous nous sommes très souvent posé la question et avons maintes fois tenté de refermer cette Porte...

 

LE BINÔME


b3626c76f6e4e99cb6c7c644aa76bf9d


Loris - qui devait être le canal récepteur le moins "encombré" possible - avait vécu toute sa vie sous bulle, à l'écart de toute influence avant notre rencontre. Il était peu incarné. Quant à moi - qui devais être le canal émetteur le plus au fait du fonctionnement de ce monde - je n'eus de cesse d'étudier les comportements humains, comme un ethnologue face à un peuple inconnu. Je dus, bien malgré moi, poser les bases d'une incarnation solide au sein d'un monde ressenti telle une injure face à la Beauté de cette Terre. Si cela fut aussi douloureux, ce n'était qu'en raison de la dualité du personnage. Et ce qui fut douleur hier est aujourd'hui grande joie ! Car la chair est esprit et rien n'est séparé, si ce n'est du fait de notre aveuglement. Il y a dans l'incarnation de la fréquence, dans ce sens du charnel, une ivresse que seule peut apporter cette unité. Quoiqu'il en soit, nos rôles ne sont bien sûr pas aussi distincts. Nous recevons et émettons tous deux, chacun selon sa couleur pour former un tout.

Il nous fallut plusieurs années communes pour avoir la compréhension holistique de la synergie de nos fonctionnements personnels et multidimensionnels. En réalité, Loris n'a pas de problème d'incarnation. Il vit simultanément sur plusieurs plans d'une façon si naturelle et intégrée, que nous ne pouvions alors ni le voir ni le concevoir. Il en est de même pour moi, qui émets la connaissance de mon Être (ou Soi) de manière si simple dans le quotidien, qu'elle n'était alors ni perçue ni reconnue en tant que telle. Cet apprentissage de re-connaissance fut la part indispensable de travail sur soi, que nous eûmes à effectuer au préalable. Nous dûmes, chacun et ensemble, nous affranchir de tout ce que nous avions appris, nous détacher des regards et opinions des autres, et surtout accepter de ne pas comprendre ce que nous vivions. Finalement, ce fut plus simple que nous l'aurions cru. La Vie décida de nous isoler de toute influence relationnelle ou autre par un déménagement soudain et inévitable au fin fond des Pyrénées ! 
   

Myrna Loy        Laurel Hardy1  


Loris n'entend rien aux codes humains, ou si peu. Bien que profondément sensible, il semble vivre en terra incognita où tout lui paraît étranger. Et malgré toutes ces années d'expérimentations, charnelles, rien n'a changé. Nous avons du accepter qu'il soit ainsi configuré, nonobstant les difficultés que cela engendre dans notre quotidien. Et conséquemment, il lui est extrêmement aisé d'explorer d'autres dimensions, vu qu'il est moins alourdi par les références de ce monde. S'il en était de même dans mon cas jusqu'à l'adolescence, mon parcours fut par la suite constellé d'épreuves. Il m'amena dans les bas-fonds de ce monde, où l'Ombre règne en Maître, où la mort rôde tel un charognard. La vie est un fil fragile. La souffrance est ici-bas l'athanor de l'humain. Et pour le comprendre, il me fallut le vivre. Loris et moi représentons les deux pôles de l'Arkantara. Et c'est en vue du chemin que nous devions suivre, que nous nous étions préparés ainsi. Nous sommes le Deux en Un. Chaque pôle a son rôle et joue "parfaitement" sa partie.

Le fonctionnement de notre binôme, tout au long de cette aventure, avait donc été parfaitement orchestré. La raison de nos deux parcours, si différents, trouvait ainsi en ces heures sa pleine justification. Intelligence infinie de la Vie, qui tisse si subtilement nos chemins ! Et nous, petits Hommes, croyant tout maîtriser ! Tout avait participé, jusque dans les moindres détails, à ce qui se vivait maintenant ! Cela nous avait d'ailleurs été clairement signifié en 2007 et les années qui suivirent nous le confirmèrent. Nous avions accepté ce chemin, il y a très longtemps. Et nous revenions, ainsi que d'autres êtres, pour accomplir la promesse faite, notre participation à ce moment charnière : ouvrir la voie au rappel de nos Origines et à l'avènement de la fraternité multidimensionnelle ou intergalactique. Un monde qui n'oubliera pas et n'oubliera plus les origines de son Essence.

Les voyages, visions et rencontres qui vont suivre sont pour la plupart vécus simultanément par nous deux, et cette Chronique écrite à quatre mains. Chacun avec sa couleur, chacun apportant une pièce du puzzle nécessaire à la compréhension et l'intégration de l'ensemble. Les incursions de Loris dans d'autres mondes sont un vécu réel. Pour ma part, je ressens et vois en simultané ce qu'il vit et voit, et transmets instantanément la connaissance de l'expérimentation en cours. Enfin, je garde la Porte, veillant au "bon" déroulement de l'expérience. Ce vécu fut parfois si intense pour le corps et l'esprit de Loris, qu'il était fondamental que l'un de nous soit solidement ancré à ce plan d'existence, gardant ainsi le Pont de l'Arkantara...


tumblr oade5dW4DB1sr14ndo1 500